Stop aux tirs illégaux !!

Le nuisible n'est pas celui que l'on croit...

La triste fin d'un Hibou des marais (Asio flammeus) qui a terminé son vol sur la commune de Pisieu le dimanche 15 octobre au matin.

Tiré par un individu non identifié avec un fusil avec cartouche à plombs, il est ramassé quelques instants plus tard par un chasseur de l'ACCA locale qui l'amène au Tichodrome où malheureusement il succombera le jour même.

Cet évènement aurait pu être anecdotique si la cible n'avait pas été une espèce symbolique (en 2017 le centre a déjà reçu 10 oiseaux plombés d’espèces « protégées » dont 8 en période de chasse). L'espèce est en effet un visiteur hivernal rare en Isère. En 1997, la population hivernale était évaluée dans une fourchette allant de 200 à 500 individus, et la population nicheuse estimée entre 10 et 100 couples (en Rhône-Alpes l'espèce s'est reproduite avec certitude 5 fois au cours du XXème siècle (Atlas des oiseaux nicheurs RA 1ère édition 2003 pg 143)). Et cet individu était porteur d'une bague, posée en Lituanie le 30 septembre, où il avait été capturé par des scientifiques locaux heureux d'attraper dans leurs filets une espèce également rare chez eux (seulement 30 oiseaux de cette espèce ayant été bagués depuis 1929 en Lithuanie).

Comme dans beaucoup d'actes humains, ici aussi le meilleur cotoie le pire :
- le meilleur : le geste de ce chasseur qui reconnait l'oiseau blessé, voit sa bague et l'amène lui même, pour essayer de le sauver, au centre de soins le plus proche. Un grand merci à lui.
- le pire : comment peut on tirer sur un rapace nocturne évidemment protégé et dont silhouette et vol typiques ne peuvent être confondus avec ceux d'une espèce chassable par n'importe quel protecteur de la nature. C'est donc un acte délibéré de braconnage.

Félicitations donc à ce fin nemrod qui abat une espèce utile pour les agriculteurs (le Hibou des marais se nourrit principalement de petits rongeurs), permet aux scientifiques et aux ornithologues d'en savoir un peu plus sur le phénomène de la migration de cette espèce, et détériore un peu plus l’image des chasseurs.

Lien vers le site Lituanien : http://www.zoomuziejus.lt/ziedavimocentras/idomybes/lietuvoje-zieduota-baline-peleda-prancuzijoje-nusauta/

 


Le 24-10-2017 à 14:42:45, vue 422 fois

GOODIES

FAITES UN DON

PHOTOS

VIDEOS

  • L'histoire de Véronika, Gypaète barbu
  • Reportage de France3 Alpes sur les hérissons au Tichodrome
  • Relâcher d'un Aigle royal

Le Tichodrome remercie ses partenaires

  • Vicat
  • Conseil Departemental Isere
  • Banque Populaire Auvergne Rhone Alpes
  • Fondation Nature et decouverte
  • Fondation Brigitte Bardot
  • Fondation Assistance aux Animaux
  • FONDATION 30 MILLIONS D AMIS