URGENT !

C.A.E. en voie de disparition...

Chers adhérents,
 

Vous avez sans doute eu écho de la politique d’écrémage des CAE sur le plan national. Le Centre de sauvegarde du Tichodrome va être touché de plein fouet par ces mesures.
En effet, le Tichodrome fonctionne depuis ses débuts grâce à ces contrats aidés car par manque de ressources financières suffisantes, le Centre n’est pas en mesure d’embaucher plusieurs personnes en contrats salariés « classiques ». Bien que les contrats CAE soient des emplois précaires, ils permettent tout de même une embauche et donnent la possibilité à des jeunes de se former sur le métier de soigneur en centre de sauvegarde. A noter que le Tichodrome a tout de même pu pérenniser un salarié CAE en CDI, et a permis à une autre personne d’obtenir son  certificat de capacité et une deuxième est en passe de l’obtenir cette année. Ce diplôme est le seul en France reconnu par les services de l’Etat permettant d’ouvrir un centre de sauvegarde car il n’existe à ce jour aucune école préparant à cette formation de capacitaire pour les soins à la faune sauvage.

Sans les salarié(e)s du Centre, c’est l’activité tout entière qui est remise en question. En effet, avec un flux croissant d’animaux depuis plusieurs années (plus de 1700 animaux reçus en 2017), l’organisation du Tichodrome est basée sur un encadrement et une supervision des soins par des salariés, tout en étant soutenue par les bénévoles.
C’est pourquoi si cette mesure venait à passer, nous serions obligés de diminuer drastiquement les accueils des animaux en détresse et de ce fait, ne pas répondre de la manière qui est attendue par le grand public.
Ainsi, par la même méthode efficace que des associations de défense des droits de l'Homme utilisent, nous vous sollicitons pour envoyer les courriers ci-joints aux responsables politiques :

M. le Président de la République
M. le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire
Mme la Ministre du Travail
votre député(e)

Le courrier proposé fait une synthèse de la situation du Centre de sauvegarde et des conséquences que subirait le centre suite au non renouvellement de ces contrats aidés. Une "notice" explicative est également jointe.
Le but de cette action est que la situation du Tichodrome, mais plus généralement des centres de sauvegarde de la faune sauvage en France, sorte de "l’anonymat" et que leur attention soit portée sur leur rôle très spécialisé, grâce à des dizaines, voire centaines de courriers qui arriveront sur leurs bureaux.

Nous remercions chaleureusement par avance pour le temps que vous prendrez à nous aider.

L'équipe et le Conseil d'Administration du Tichodrome

Le 28-11-2017 à 12:31:35, vue 357 fois

GOODIES

FAITES UN DON

PHOTOS

VIDEOS

  • L'histoire de Véronika, Gypaète barbu
  • Reportage de France3 Alpes sur les hérissons au Tichodrome
  • Relâcher d'un Aigle royal

Le Tichodrome remercie ses partenaires

  • Vicat
  • Conseil Departemental Isere
  • Banque Populaire Auvergne Rhone Alpes
  • Fondation Nature et decouverte
  • Fondation Brigitte Bardot
  • Fondation Assistance aux Animaux
  • FONDATION 30 MILLIONS D AMIS